Timworld, les aventures multiculturelles d'une jeune maman

Timworld, les aventures multiculturelles d'une jeune maman

Un matin pas comme les autres...

Un  réveil comme tous les autres. Je me dirige vers la douche, je passe devant le miroir de la commode avec un regard furtif. J'avance et je reviens sur mes pas, je regarde bien et je me demande qui est cette personne??? A qui appartient ce corps? A moi? Non! Ce ventre, ce corps en chantier est donc le mien? Comment ai je pu en arriver là? 

 

20160317_123058-1.jpg

 L'objet de la vérité

 

Je me revois dans mes pantalons, mes hauts juste à ma taille qui épousaient bien mon corps sans aucun bourrelet apparent. Sur ma moto, une Ninja noire (très à la mode à l'époque au Burkina) insouciante, je n'avais jamais peur qu'un de mes boutons sautent ou que la braguette de ma fermeture explose. Sûre que ce corps me serait toujours fidèle. 

 

J'avais arrêté le sport en 2000 à ma 4 ème pour des raisons de santé. Mais être élève est un sport en soit. Entre les ballets de fin d'année et les activités scolaires et extra scolaires du lycée, les sorties en boîtes se nuit, la marche dans la ville de Dakar à l'université je pratiquais assez d'activité physique pour maintenir ma silhouette. Je n'ai jamais été fine mais tout était au moins harmonieux à l'époque.

 

Quand on me demandais "tu ne manges pas beaucoup, c'est pour entretenir ta ligne?" Je répondais toujours "quelle ligne? Ma courbe oui?" Mais maintenant ce n'était plus des courbes c'était des dunes, que dis je, des collines. Pendant et après ma première grossesse j'ai pris du poids ,j'ai réussi à en perdre avant la 2 ème. Et puis me voilà enceinte de jumeaux, après la pesée du 8 ème mois où la gentille sage femme m'a annoncé 99,5kg je n'ai plus voulu connaître mon poids jusqu'à l'accouchement. 

 

J'accouche par césarienne pour la seconde fois, je perds beaucoup de poids juste après. Le manque de sommeil, l'allaitement, le stress ça aide. Le problème est venu après, pendant mes longtemps nuits d'éveil pour allaiter et pour suivre l'actualité politique au Burkina (insurrection populaire oblige) je mangeais, je grignotais surtout. Oui quand je suis stressée je mange, biscuits, chocolat (ce délicieux criminel), chips, jus, gâteau tout y passait. J'enflais à vu d'oeil et les jumeaux tétaient au point de me rendre dingue.

 

Avec la césarienne impossible de faire du sport avant quelques semaines, et de toute façon je n'en avais ni le temps ni l'envie. Mais si au moins je mangeais des aliments sains et équilibrés... Manger pour 3 ne veut pas dire manger 3 fois plus, ça veut juste dire manger assez pour couvrir les apports nutritionnels de chacun. Fallait le savoir...

 

Ma mère, mes soeurs, mon frère, mes amies, m'ont alerté sur mon poids. Ma soeur aînée m'a même dit qu'à côté de mon mari on me prendrait pour sa mère, le choc! Mais c'est le jour où j'ai dit à mon mari il faut que je fasse un régime et qu'il m'a dit que notre fille aînée lui a dit une fois "maman est GROS" que je me suis dite "il faut te réveiller Fatim!". Mon mari a au moins eu la délicatesse de ne pas me dire le fond de sa pensée. J'étais déjà assez complexée comme ça, à m'habiller dans le noir ou à courir me cacher dans la douche dès que j'entendais le bruit de ses pas.

 

Ce matin devant le miroir c'était comme une claque, j'étais sonnée devant l'ampleur de mon surpoids. Je m'approche et recule du miroir je me touche, je touche le miroir. Et depuis ce matin là, j'ai pris la décision de retrouver ce corps perdu. Pas de redevenir comme avant, non, d'aimer ce corps et de me le réapproprier. 

 

20160317_123721-1.jpg

Mon doux tortionnaire 

 

Régime de nouveau mais cette fois ci un régime réfléchi, avec rééquilibrage alimentaire et sport. J'ai ensuite vu un gynécologue qui dans le cadre de l'ajustement de ma méthode contraceptive, m'a fait faire un bilan et qui en fonction de mes résultats m'a dit ce que je devais éviter de manger et m'a prescrit un traitement pour palier à mes carences en minéraux. Je vous conseille vivement de voir un médecin ou mieux, un nutritionniste pour vous guider.

 

- Évitez de manger trop gras, trop salé, trop sucré. 

- Évitez de grignoter entre les repas. Sinon mangez une pomme ou n'importe quel fruit ou légume.

- Mangez 5 fruits et légumes par jour.

- Pour votre santé, ayez une activité physique régulière. 

Ces campagnes des organismes de santé nationaux et internationaux ne sont pas fait pour nous embêter, ils sont fait pour nous sauver la vie. L'obésité tue, c'est un vrai problème de santé publique.

 

Je les ai suivi avec quelques écarts de temps en temps quand même. Mon histoire d'amour avec le chocolat est trop forte. J'ai commencé le sport 30 à 45 minutes, 3 à 4 fois par semaine chez moi. Si vous n'aimez pas le sport mettez la musique que vous aimez et dansez pendant 30 minutes, effet bonne humeur garantie! J'évite de manger lourd et tard la nuit. Je m'autorise aussi, une fois par semaine, à manger ce dont j'ai envie avec modération, ça évite les frustrations et les rechutes. A lire Mangue et chouchou en folie! et Du Riz cantonnais pour ce week end?

 

J'ai perdu 8 kg en 4 mois. Lentement mais sûrement. Je continue à perdre doucement, mon objectif est de perdre 14kg en 10 mois. C'est une question de volonté, de survie pour mon équilibre mental et physique. Je veux retrouver mes courbes sans bourrelets et j'y arriverai. Je ne veux plus être "GROS" aux yeux de ma fille. Ce matin pas comme les autres était en fait le premier jour de mon nouveau moi. 

 

Allez y à votre rythme, chaque gramme, chaque pas sera de toute façon une victoire.

 

Tim. 

 

 

 

 

 



17/03/2016
20 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 243 autres membres