Timworld, les aventures multiculturelles d'une jeune maman

Timworld, les aventures multiculturelles d'une jeune maman

Une île qui nous fait vibrer!

madagascar_carte.jpg

 

 

Bonne, heureuse et joyeuse année 2017! Mon année à moi débute entre autres avec un tremblement de terre. Rassurez vous plus de peur que de mal.  J’espère seulement que ce sera un tremblement positif dans ma vie. En tout cas c'est comme ça que je préfère le prendre. Comme un appel à bouger , à avancer et à secouer positivement mon année et le reste de ma vie. Optimiste, toujours ! Et comme le disent les médias locaux avec humour “pour une fois que Madagascar a bougé…” 

 

J'aime les expériences, découvrir, expérimenter, tester... et bien j'en ai eu pour mon compte en cette nuit du 12 Janvier 2017 car la terre de Madagascar trembla deux fois et me fit trembler. Il est donc 1h06 et 59 secondes quand eut lieu le premier tremblement mais honnêtement je n'en ai rien su parce que je dormais. Je vous l'avoue mon sommeil, quand il est profond, se rapproche plus de l'état comateux. Quand je dors, je dors vraiment sérieusement.

 

Le second tremblement, 20 secondes après, me sortit donc de mon coma de manière brutale. Ma première question a élonguesc'est quoi ça ?” et mon mari de me répondre dans son calme olympien que je lui envie “c'est un tremblement de terre” comme si ça relevait du normal. Je pose un pied au sol et il tremble effectivement, le lit tremble et moi avec, évidemment.

 

De longues, très longues secondes à mes yeux s'écoulent et ça tremble toujours. Ma première pensée a été “est ce que la maison est aux normes sismiques ? Où est ce qu'on va s'abriter si elle craque ? Comment vont faire les personnes qui vivent dans ces habitations si fragiles de Madagascar si ça ne s'arrête pas? Après tout peut être que ce sera moins grave pour elles que pour nous si cette masse s'écroule sur nous?” De longues secondes vous disais-je. En y pensant il va falloir mettre des tables dans les chambres pour s'abriter, au cas où, parce que les lits sont trop bas à mon avis. Mais la table va t-elle supporter le poids du toit!?

 

Dieu merci les enfants n'en ont rien su, nous évitant ainsi de gérer des crises de panique et des traumatismes. Déjà que c'est difficile de les faire dormir… Peut être qu'ils auraient trouvé ça drôle aussi après tout. Heureusement qu'ils dormaient sous le regard de leur père qui a veillé à ce que rien ne leur arrive durant ces longues secondes de tremblement.

 

Séisme d’une magnitude de 5,9 sur l'échelle de Richter, c'est l'une des plus fortes ressentie dans le pays depuis des décennies. La plus forte était de 7 sur la même échelle en 1908, celle de 1991 elle était de 5,6. Selon les médias locaux un premier tremblement de terre a eu lieu le 02 Janvier à 1578,8km de Tuléar (sud ouest de Madagascar) avec une magnitude de 5,1 sur l'échelle de Richter. Pas vraiment rassurant donc...

 

Bien sûr avant et pendant notre expatriation à Madagascar nous savions que ça pouvait arriver. Savoir c'est bien pour comprendre ce que l'on est entrain de vivre mais vivre la situation ce n’est pas du tout mais pas du tout pareil croyez moi! Imaginez la brutalité de mon choc dans mon semi réveil comateux {#emotions_dlg.surprised}!

 

>>> A lire A la découverte d'Antananarivo!

 

Puis, comme ça a commencé, tout se calme petit à petit et je ne tremble plus, le sol non plus. Et comme si de rien n’était, en sachant que les enfants dormaient toujours, je me couche et me rendors. Espérant peut être ce ne soit qu'un cauchemar… mais ce n'en était pas un. Quelle expérience ! La sahélienne que je suis a regretté la platitude de sa terre natale.

 

Il n'y a eu à ma connaissance aucune victime humaine. Ceux plus proches de l'épicentre, situé à quelques kilomètres au sud-ouest de Antsirabe (centre de l'île),  ont été plus secoués que nous, évidemment, donc quelques dégâts matériels, des maisons écroulées et des murs fissurés. Beaucoup plus de peur de que de mal, Dieu merci ! Nous sommes sains et saufs mais espérons ne plus revivre cet expérience même si nous avons des raisons de craindre des répliques.

 

Par ailleurs, j’ai bien fait de ne pas rédiger cet article le 12 Janvier car ça m'a permis durant les jours qui ont suivi de savoir que j'avais peur de m'endormir (déjà que c'était pas simple avant), peur de trembler à nouveau. Parce que le problème avec le tremblement de terre est qu'on ne peut anticiper ni sa durée, ni son amplitude, ni sa survenue.

 

Mais, comme je vous l'ai dit, je préfère prendre ce tremblement de terre pour un appel à secouer positivement mon année. Il faut toujours voir l'avantage d'un problème, parce que si vous ne vous concentrez que sur le problème et sur les inconvénients qu'il engendre, vous vous retrouverez avec plusieurs problèmes au-lieu d’un. Je vous souhaite donc une année calme et que tout tremblement qui devrait survenir soit une secousse positive et féconde dans votre vie!


Fatim, une sahélienne qui a expérimenté, malgré elle, un tremblement de terre.








16/01/2017
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 243 autres membres