Timworld, les aventures multiculturelles d'une jeune maman

Timworld, les aventures multiculturelles d'une jeune maman

Voyage et rebondissements!

Cette histoire n'est pas inspirée de faits réels, ce sont des faits réels et vécus en 40 jours! Comme tout ce que je relate dans mes articles mais cette fois vous pourriez avoir des doutes d'où cette précision...Rigolant

 

kenya_airways_logo_2015-02.png

 

Dimanche 13 Décembre 2015 il est 13h nous quittons notre maison d'Antananarivo pour l'aéroport. Destination finale Ouagadougou via Nairobi et Abidjan. Nous y allons pour le mariage de mon beau frère et de sa belle et tout aussi sympathique future femme devant la loi. Décollage 17h30. Nous sommes 5 dont 3 enfants  (les jumeaux de 15 mois et l'aînée de 4 ans la nounou et moi) avec 7 bagages. L'aéroport est à 1h30-2h de la maison avec les embouteillages et 45 minutes sans. Une expédition donc!

 

Arrivée à l'aéroport 14h10 nous rentrons pour emballer nos bagages avant d'enregistrer et là j'entends :" le vol Kenya airways est annulé". Il faut s'aligner et j'ai dû attendre 30 mns au comptoir de la compagnie pour avoir plus d'informations. Kenya airways annonce que le vol est prévu pour 3h du matin et propose de nous loger à Ibis hôtel. J'accepte l'hôtel pour des raison pratiques (j'ai déjà fermé ma maison et libéré le personnel, débranché les frigos,etc). Je décide de me rendre à l'hôtel avec leur bon pour le logement et de repas par mes propres moyens au lieu d'attendre leur bus. 

 

Arrivée à l'hôtel 16h30. Nous avons une chambre pour 5 plus 1 berceau. Goûter des enfants ensuite bains et dodo pour eux déjà habillés pour ne pas les déranger au moment du départ. Départ de l'hôtel prévu pour 23h pour une convocation à 00h et un décollage à 3h. Nous dînons et attendons le bus. 

 

Arrivée à l'aéroport à 00h. Longue file pour enregistrer mais avec les enfants j'ai la priorité. Malgré la mauvaise foi des certaines personnes et de nombreux passagers je me fraye un chemin jusqu'au comptoir réservé aux premières classes. Il est important de savoir que les familles avec enfant sont prioritaires pour les enregistrements, ma priorité étant multipliée par 3 je fais respecter mes droits dans tous les aéroports que je traverse. Dans certains aéroports tout est fait pour nous faciliter le voyage  (rangées spéciales pour les formalités et aide pour les bagages ) et dans d'autres non dans tous les cas et en toutes circonstances il est impératif de connaître ses droits et de les faire respecter. 

 

Le voilà donc au comptoir, j'enregistre pour tout mon bataillon et nous avançons pour les formalités de police. Très gentille l'hôtesse à qui je laisse même le reste de mon déodorant. Un policier nous fait comprendre que pour sortir avec les enfants il faut que je me rende dans un autre bureau pour faire viser l'autorisation de sortie des enfants établie par mon mari à la mairie  (j'espère qu'ils le font quand c'est le mari qui voyage seul avec les enfants???) . Je m'y rends, l'agent  vérifie et signe et me demande un "petit cadeau pour le café". C'est terrible! Une femme avec 3 enfants à 1h du matin dans un aéroport étranger...Aucune honte!

 

Nous refaisons le tour pour retourner nous soumettre aux formalités avec le document signé et nous passons toutes les formalités de police, de fouille, de questions sécuritaires. Nous voilà enfin dans la salle d'embarquement. Enfin! Mais je vois l'agent de police qui a fait nos formalités s'avancer vers nous avec nos documents de sortie. Vous avez déjà eu envie de taper sur la bouche d'une personne pour l'empêcher de parler??? Il me lance "le vol Kenya airways est annulé. Je vous rends vos documents". Il est 2h, les enfants sont épuisés et moi je veux juste hurler. Pendant ce temps aucun agent de la compagnie pour nous informer ou nous guider.

 

Il faut ressortir et aller refaire la queue devant le comptoir de Kenya airways pour qu'ils daignent nous donner des informations sur la suite de notre périple. A 3h du matin nous avons de nouveau un autre bon pour l'hôtel Ibis et l'hôtesse me rend mon déodorant. Il faut attendre le bus qui arrive à 4h, arrivée à l'hôtel 4h40  (aucun embouteillage évidemment à cette heure, encore heureux!). Nouveau départ prévu pour 12h convocation 9h. Donc nous devons quitter l'hôtel à 8h. En gros 3h à l'hôtel. No comment!

 

photo-air-journal_Kenya-Airways-787-takeoff.jpg

 

Nous sommes le 14 Décembre 2015. Retour à l'aéroport donc à 9h. Nous refaisons les mêmes formalités et décollons enfin vers 13h finalement pour Nairobi ou nous devons passer la nuit pour continuer le lendemain pour Abidjan puis Ouagadougou. Plan initiale de vol pour le voyage 13 Décembre 2015 Antananarivo- Nairobi 3h20 de vol  puis une nuit à Nairobi ensuite le 14 Decembre Nairobi- Abidjan 6h10 de vol , transit de 3h à Abidjan et Abidjan - Ouagadougou 1h30 de vol donc arrivée prévue à 16h15 le 14/12/2015. Comme nous devions dormir la nuitée et la navette de l'hôtel était à notre charge (déjà payé à l'avance) selon le billet  que nous avions pris, mais là tout à changé. 

 

Nous arrivons à l'aéroport et les agents de Kenya airways tente de me distraire sur la prise en charge désormais à leur charge puisque les annulations sont de leur fait. Mais en voyant mon visage l'hôtesse au sol à vite compris que je n'étais pas disposée à plaisanter ni à être distraite. J'ai vu des passagers qui avaient raté leurs correspondances complètement démunis et affolés et les agents de Kenya airways qui essayaient de fuire leurs responsabilités. Je le répète il est important de connaître vos droits et la nature exacte de votre billet quand vous voyagez. 

 

Comme nous avions déjà payé l'hôtel et la navette (pour la veille) j'opte pour cette option au lieu d'attendre le bus mis à disposition par la compagnie et la compagnie paye juste nos visas de transit pour compenser (ils étaient initialement à notre charge si nous arrivions la veille comme prévu). Je me renseigne sur les horaires du lendemain et nous sortons de l'aéroport.

 

Mais où est la navette de l'hôtel??? Eh bien nulle part! Un homme  (dont je tairais la fonction) était là pour nous aider pour certaines formalités. C'est lui qui ayant pitié, nous amène à l'hôtel. Me voilà à la réception de Eka Hôtel de Nairobi (bel hôtel!) où la charmante réceptionniste me fait savoir que notre réservation a sauté puisque personne ne les a prévenu d'un changement quelconque. Entre temps avant de décoller mon époux s'est assurée que tout était OK à ce niveau et la personne chargée de nos billets dans sa société lui a assuré que OUI. Mais non elle a juste demandé à la compagnie aérienne si elle assurait notre hébergement et elle n'a pas pris le soin d'appeler l'hôtel au moins pour les avertir. 

 

Bref la réceptionniste me demande de patienter pour qu'elle en discute avec son chef. Je lui dit de prendre son temps puisque de toute façon je ne sortirai plus de leur hôtel et que nous étions prêts à dormir dans le hall de la réception. Et je ne plaisantais pas!  Donc le chef accepta "gracieusement" de nous donner le gîte mais non le couvert et la navette retour pour l'aéroport le lendemain que je décide de régler sur le champs pour plus de sécurité. Nous avons 1 chambre et 1 berceau quand même après négociation. Il est 18h heure locale (GMT+3) et nous sommes épuisés. Je vous épargne toute notre logistique sur place. Nous sommes le 14 Décembre 2016 et j'aurais du être à Ouagadougou....

 

Mardi 15 Décembre 2015, départ pour l'aéroport à 6h donc debout à 4h30. Décollage 8h30 (GMT+3) pour 6h10 de vol jusqu'à Abidjan. Le jumeau vomi sur moi dans l'avion après avoir bu son biberon, rien que ça. Ils sont épuisés et très grincheux. Certains passagers ont certainement envie de nous bâillonner, je le sais parce que j'y ai moi même pensé.  A cause de tous leurs changements nous arrivons à Abidjan à 11h40 GMT. Le vol sur Ouagadougou est prévu désormais pour 18h20 (donc long transit) arrivée 20h50 via Bobo Dioulasso (capitale économique du Burkina Faso). 

 

Heureusement mon époux, qui nous avait devancé, est aussi à Abidjan en long transit et nous allons chez ma grande soeur aînée adorée qui y vit histoire de nous détendre, de manger un bon repas et d'y mettre un peu de bazar bien sûr! A lire Un voyage, 3 enfants, 12h de vol... puis Madagascar!

 

Retour à 16h à l'aéroport il faut identifier les bagages avant le transfert sur Air Burkina. Cependant nous apprenons que Kenya airways a juste réservé les places pour notre continuité sans les confirmer ni bien sûr payer les pénalités de report. Évidemment!!! Nous payons donc et partons en demandant un reçu. Dans la salle d'embarquement les jumeaux vomissent à tour de rôle. Solidaires jusqu'au bout mes enfants! Nous sommes un cauchemar pour les agents de nettoyage des aéroports. Nous étions supposés arriver à Ouagadougou à 20h50 finalement nous y serons à 22h. Au point où nous en étions 1h de plus ou de moins franchement... 

 

Nous sommes le 15 Décembre 2016. Il est 22h et nous arrivons donc à Ouagadougou après 30h de retard sur le plan de vol initial. Enfin Ouagadougou!!! Ambiance familiale, organisation de mariage prévue pour le 26 Décembre, retrouvailles avec parents et amis,... Le top! Le 23 Décembre mon aînée a des éruptions cutanée, c'est la varicelle! Rien que ça... Ahhh ces congés! 

 

carte-mariage-gratuite.jpg 

Le mariage était beau et plein d'émotions. Les enfants ont joué avec leurs cousins et cousines et surtout avec leur grand mère et toute la décoration à leur portée dans la maison familiale. Nous passons les fêtes dans une très bonne ambiance le 24 Décembre nous dînons sur la terrasse du Cappucino en regardant le Splendid Hôtel. Mon Dieu si nous savions ce qui arriverait en ces lieux 3 semaines plus tard... 

 

Notre retour est prévu pour le Jeudi 07 Janvier 2016 pour Antananarivo. Le Dimanche 03 mon fils pleure beaucoup et sans raison apparente je l'amène en consultation et résultats inflammation des oreilles et de la gorge. Mais ce jour , jour de fête nationale pour le Burkina est aussi celui de mes retrouvailles avec mes amis d'enfance du quartier. A lire Retrouvailles!!!

 

Le 05 Janvier nous sommes en plein préparatifs pour le retour,  je suis au téléphone et ma fille  (la jumelle) arrêtée devant moi soulève son habit et je vois 2 boutons qui me semblent familier... Je l'inspecte ainsi que son frère. Ehhh OUI ils ont la varicelle! Évidemment! C'était trop sympa pour qu'on parte si vite de Ouaga. Résultat report de vol pour le Mercredi 13 Janvier. Alors que la fille n'a eu que quelques boutons un peu partout mon fils lui en est entièrement couvert, de la tête au pied, dans les oreilles sur et sous le nez alors qu'il est enrhumé, vraiment partout le pauvre. 

 

Le 12 Janvier en regardant mon fils j'ai des doutes sur notre voyage. Le scepticisme de mes proches sur le fait qu'aucune compagnie aérienne ne nous laisserait embarquer vue l'état de son visage à cause des croûtes  (dû au boutons) nous décide à  reporter de nouveau le voyage pour le Mercredi 20 Décembre 2016. 

 

Et le Vendredi 15 Janvier 2016 c'est le choc, la consternation et la douleur se mêle à la colère. Le Burkina Faso est frappé en plein coeur par le terrorisme. Le Cappucino, le maquis Taxi brousse et l'hôtel Splendid sont frappés par la barbarie et l'ignominie. C'était terrible, atroce et extrêmement douloureux. Ça aurait pu être n'importe qui d'entre nous. N'importe qui! A lire Musulmane toi? on dirait pas...

 

Nous quittons finalement Ouagadougou le 20 Janvier 2016 partagé entre la joie du séjour et de toutes nos péripéties  (qui en valaient la peine) et la tristesse de ce qui a touché chaque Burkinabè en plein coeur. Je vous épargne le récit du voyage retour, qui fut moins tumultueux. Dieu merci! 

 

Conseils:

- Il est impératif de connaître ses droits en tant que client et passager en cas de retard, d'annulation, de report de vol ou de perte de bagages. 

- Quand vous êtes enceinte, ou avez des enfants vous êtes prioritaires pour les formalités. Qu'on vous laisse passer ou pas PASSEZ dans la sérénité! Personne ne vous arrêtera. 

- En cas de changement de plan de vol dû à la compagnie vous avez droit, selon le statut de votre billet, à une prise en charge ou à une indemnité.  Exigez les sans ciller! 

- Ayez toujours de l'argent sur vous dans votre monnaie et en devise. Si possible une carte Visa, Mastercard  ou autre rechargeable en cas de besoin. 

- Au moins une tenue de rechange pour chaque personne qui voyage. Ça peut toujours servir. 

- Surtout restez ZEN (pas pour eux mais pour votre propre santé mentale) et en cas de litiges ou de mauvais comportement de la part d'un agent de la compagnie à votre égard, demandez gentiment son nom et écrivez à la compagnie en relatant les faits. Mais aussi à des journaux si vous pouvez. Conseil de ma soeur Zéneb testé et approuvé. 

- N'oubliez jamais de dire à ceux que vous aimez que vous les aimez surtout quand vous voyagez. On ne sait jamais si on les reverra ou pas. 

 

A bientôt cher pays ou je me ferais le plaisir de prendre "Un Taxi brousse pour aller prendre un Cappucino dans mon Burkina Splendide !" N'en déplaise aux forces du mal nous restons debout et plus que jamais unis! 

 

Tim 

 

 

 

 

 

 

 

 



28/01/2016
12 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 234 autres membres