Timworld, les aventures multiculturelles d'une jeune maman

Timworld, les aventures multiculturelles d'une jeune maman

Humeurs


Une vie de lagaré !

Aine-cadet-chacun-chemin_0_1400_516.jpg

 

On nous appelle lagaré (dioula), benjamin(e), kôdaadjo (fulfuldé), pa yaouguin (mooré), thiat (wolof)... Nous sommes les plus jeunes de la fratrie, nous n'avons pas de petit frère ou de petite sœur. Nous sommes souvent "les enfants de la retraite" comme on dit, ceux qui restent avec les parents quand les aînés prennent leur envol. Il parait que certains d'entre nous sont pourris gâtés, je dis certains parce-que je ne me sens pas concernée par cette affirmation. Je n'ai pas été pdisponiblesée, oh que non! J'ai été choyée, nuance!

 

>>>  A lire Baisse de rentabilité scolaire: et si ce n'était pas que de la paresse?

 

Les parents nous ont souvent tard, ils sont donc plus pondérés, plus calmes avec nous, plus attentifs, moins sévères, ils sont parfois plus nantis et surtout ils ont déjà testé sur les aînés toutes les formes d'éducation qu'ils connaissent et savent ce qui marche ou pas. Ils savent et nous aussi, que nous sommes ceux qui passeront le moins d'années de vie avec eux (c'est une triste réalité) donc ils laissent passer beaucoup de choses. Cependant, certains peuvent réagir différemment car avoir un jeune enfant dans les pieds alors qu'on a plus acheté de couches depuis 10 ans et qu'on est parfois même déjà grands parents, ça peut être irritant.

 

Quoi qu'il en soit "pourrir" son enfant quelque soit son rang dans la fratrie c'est le rendre dépendant de vous et lui réserver un avenir difficile. Comme le dit ma mère "si tu refuses de voir ton enfant pleurer aujourd'hui pour son bien, c'est toi qui risque de pleurer demain à cause de lui". 

 

>>> A lire Bébé dévient grand - frère ou grande soeur, le rôle des parents.

 

Je suis la benjamine d'une grande famille. Il y'a 20 ans entre l'aînée et moi et un peu plus de 12 ans entre l'avant dernière et moi. Autant vous dire que je n'étais pas, mais pas du tout, dans le plan de vie ni de mes parents ni de mes frères et soeurs... Pourtant me voilà pour le plus grand bonheur de tous (oui là j'opte volontairement pour le manque de modestie) ! Certaines tantes m'appellent affectueusement "lagaré dogoni" (petite soeur de la benjamine), c'est vous dire...

 

J'ai eu la chance d'être élevée par mes parents, ma grand-mère maternelle et mes frères et soeurs. Je vous parlerai en temps voulu de mon incroyable grand-mère sur les pieds de laquelle j'exigeais de m'asseoir pour prendre mon petit déjeuner tous les matins avant d'aller à l'école. Quand on a la chance il faut savoir en profiter! Philosophie de lagaré: on ne perd jamais le nord quand il s'agit de nos intérêts!

 

Quel genre de petite fille j'étais ? Mes parents disaient que j'avais un regard malicieux. Ils m'ont eu tard et certaines rumeurs ont à l'époque, attribué ma paternité et ma maternité à certains de mes aînés, d'autres l'ont revendiqué tous seuls. Dans tous les cas ils sont tous mes parents car ayant tous participé à mon éveil et à mon éducation. 

 

Ma mère me raconte toujours cette histoire que je lui racontais étant enfant en ces termes: "tu sais maman je voulais venir depuuiiis chez toi mais à chaque fois un de mes aînés (en citant leurs prénoms) me demandais de le laisser passer d'abord et j'acceptais. Un jour, j'ai voulu moi aussi venir et j'ai poussé, poussé, poussé et je suis arrivée". Imagination fertile d'une petite fille ou programmation divine sur mon arrivée? Ce qui est certain c'est que je voulais être là, dans cette famille et nul part ailleurs.

 

Être lagaré c'est donc avoir un rang à tenir, c'est respecter tout le monde et connaitre sa place et dans ce cas, les portes du paradis terrestres vous sont ouvertes, en entendant je l'espère, celles celestes Clin d'œil. Je l'ai compris très tôt... Une de mes grandes soeurs, celle qui s'est le plus occupée de moi étant enfant a appelé le salon de coiffure qu'elle avait à l'époque " Fatim Couture ", son unique enfant est une fille, qui me prend d'ailleurs pour sa grande soeur, à juste titre. Ma fille aînée porte le prénom de cette soeur, c'était complètement logique pour moi mais du coup elle laisse tout passé à ma fille comme une grand-mère... Mon fabuleux père m'a appris la gratitude et la reconnaissance et c'est une valeur que je porte fièrement.

 

>>> A lire Mon père, mon héros!

 

IMG_20170405_235154_517.JPG

 

 

Être lagaré c'est ne pas avoir de programme fixe parce-que les parents et les aînés ont en général leurs programmes dans notre pauvre petit emploi du temps. Tant qu'ils nous voient c'est que nous sommes forcément disponibles. Ma soeur aînée a le pouvoir de vous planifier une journée de 8h à 20h sur une semaine (voire plus) avec un chronogramme claire et précis de vos activités. Elle n'est pas la seule mais c'est elle qui excelle dans ce domaine, c'est un de ses nombreux talents mais sa générosité légendaire est un excellent boosteur de motivation. Vous voulez savoir comment faire les courses et les commissions de plusieurs personnes dans la même journée à travers la ville de Ouagadougou sur une moto ? Contactez moi. 

 

L'un de mes grand frère (qui se reconnaîtra) m'a dit, alors que j'étais déjà à l'Université à Dakar et que je negociais mon indépendance ou au moins une autonomie réelle "Fatim tu es indépendante mais pas souveraine". Après ça j'ai abandonné les négociations, je serai toujours pour eux, la benjamine quelque soit mon âge et ma situation. Ils n'arrivent toujours pas à croire que je suis mariée et que j'ai des enfants et ils me le rappellent à chaque fête des mères. 

 

>>> A lire La patience, un chemin d'or ?

 

Être lagaré c'est être la nounou officielle des neveux et nièces, c'est comme ça, on ne vous demande pas votre avis. Pour moi c'était un plaisir même si ce n'était pas de tout repos. C'est accompagner les enfants dans les sorties (concerts, manèges, spectacles, anniversaires,etc.), les garder ainsi que la maison quand ils sont seuls, les baigner, les moucher, les nettoyer, les amuser, les dorloter,... Bref tout ce que les aînés ont pu faire pour nous. C'est extrêmement formateur et je crois que ma passion pour le coaching vient d'eux parce-qu'ils savent qu'ils peuvent m'appeler ou m'écrire à n'importe quel moment du jour et de la nuit pour m'expliquer leurs problèmes ou pour partager leurs joies et leurs doutes. Ils ne s'en privent absolument pas d'ailleurs.

 

Il y'a 5 ans entre mes premiers neveux et moi et j'ai dû exigé le "tata Fatim" pour que chacun se rappelle de sa place. C'est important quand même! N'empêche que les plus âgés me prennent pour leur soeur aînée. L'avantage est qu'ils sont les aînés de mes enfants, qu'ils promènent, changent, amusent et baignent,... La roue tourne et un(e) lagaré qui comprend cela vivra bien. 

 

>>> A lire Plaisir d'offrir, joie de recevoir !

 

Être lagaré c'est avoir plusieurs sources de revenus et d'argent de poche. C'est entendre avec plaisir "garde la monnaie" ou "prends ça pour mettre l'essence" après les courses ou souvent juste pour le plaisir d'offrir. Je vous l'ai dit un lagaré qui comprend son rang, sa valeur et son pouvoir est disponible et intelligent. Pour ma part je ne me fâche pas par exemple pour un anniversaire oublié. Pourquoi ? Et bien parce-que la culpabilité est plus grande quand les aînés s'en souviennent après la date et donc le cadeau aussi. 

 

Être lagaré c'est avoir autant d'alibis et de complices que de frères et sœurs et tout autant de supporteurs, de défenseurs et de détectives à ses trousses. C'est aussi pour nous, être protégés et parfois sur-protégés, c'est pouvoir compter sur nos aînés quoi qu'il arrive. En général (et je le considère comme un avantage), nos conjoint(e)s reçoivent de notre famille des conseils chaleureux mais qui peuvent ressembler à des menaces voilées (ou pas). Comprenez qu'ils ne nous ont pas choyé pour que d'autres nous traumatisent, c'est logique !

 

Chers collègues lagaré, un(e) lagaré heureux(se) est avant tout une personne respectueuse, disponible, reconnaissante, innovante, autonome et reflechie. Une personne qui s'inspire de ses aînés et qui fait la fierté de la fratrie. La paresse, la dépendance, l'insolence , l'envie et l'attentisme ne mènent à rien de durable. Nos parents nous élèvent parfois comme leur premier petit enfant, nous sommes les premiers enfants de nos aînés mais nous sommes et seront aussi les premiers grands frères et soeurs des leurs, les tatas et tontons sympas et toujours disponibles. Cela implique des responsabilités et des attentes qu'il ne faut pas décevoir. 

 

>>> A lire Tu es fort(e) toi....

 

A tous les oncles, tantes, cousins, cousines, et amis de nos frères et soeurs MERCI! Merci pour ces commentaires affectueux en public (souvent devant les amis, le conjoint ou même nos enfants): "ehh c'est pas vrai? C'est toi qui a grandi comme ça ? Mais on était à ton baptême!". Effectivement, nos baptêmes furent à l'entendre, inoubliables pour beaucoup. Merci car même si nous nous sentons surveillés, scrutés où que nous soyons, nous nous sentons surtout protégés par vous tous. Où que j'aille en expatriation, je rencontre toujours une personne qui connait un de mes aînés et qui me traite comme sa petite soeur. Ça n'a pas de prix!

 

A tous nos parents et grands parents, MERCI pour l'éducation. MERCI de nous avoir aimé, porté, supporté, corrigé, guidé et inspiré! 

 

À nos chers frères et soeurs, MERCI pour l'éveil et l'apprentissage. MERCI  d'avoir pris sur vous nos égarements, nos écarts de langages, nos fautes, nos dérives et nos déboires. MERCI d'avoir essuyé nos larmes et d'avoir éloigné nos doutes. MERCI pour toutes les punitions subies mais qui nous étaient destinées, pour toutes les erreurs que vous nous avez évité de commettre. MERCI pour les alibis fournis, les innombrables cadeaux, l'argent de poche, de l'essence, des sorties... MERCI de nous avoir appris le style et les bonnes manières. MERCI de nous inciter toujours à faire mieux, de booster nos ambitions et de participer à notre réussite! MERCI d'être là pour nous encore et toujours et surtout INFINIMENT MERCI pour l'inspiration! 

 

Dédicace à tous mes collègues benjamins d'une famille et à tous ceux qui se reconnaîtrons à travers ces lignes Rigolant

 

 

Tim, une lagaré très très reconnaissante.

 


07/04/2017
9 Poster un commentaire

La patience, un chemin d'or ?

PhotoGrid_1487311767918.png

 

 

S'il y'a une chose que j'ai apprise avec la vie à deux et la maternité c'est la patience. Entendons nous bien je ne suis pas devenue patiente, je suis moins impatiente et c'est déjà un grand pas pour moi et ceux qui vivent avec moi.

 

>>> A lire Prenez soin de votre corps pour que votre âme ait envie d'y rester!

 

Avant, je voulais tout, tout de suite et maintenant. Quand ce que l'on veut dépend de nous c'est déjà difficile d'obtenir tout ce que l'on veut d'un claquement de doigts alors quand ça dépend d'autres personnes c'est autre chose. Maintenant je sais qu'avec juste un peu plus de patience j'obtiens parfois même plus que ce que je voulais au départ.

 

Quoi que je fasse je ne peux ni accélérer mes grossesses, ni faire marcher mes enfants à 3 mois et encore moins leur apprendre le vélo à 5 mois. Je ne peux pas non plus changer du jour au lendemain certaines habitudes de mon mari qu'il tient de son éducation, de sa culture, de ses valeurs… Il y'a des choses que seules la communication, la subtilité, la persévérance, l'intelligence et la patience  peuvent faire évoluer positivement. Et ça je l'apprends au quotidien. J'apprends le “soft power” et croyez moi il est puissant.

 

>>> A lire 30 ans!

 

Pour ce qui est de la vie à deux, la notion de patience m'a aussi appris à gérer mes colères. J'ai compris que ce qui sortait de ma bouche pouvait blesser et surtout réduire mon espérance de vie. Oui, sous la colère ce que je suis capable de dire n'a pas pour but de plaire, alors là pas du tout! Maintenant j'évite, sauf cas d'énervement majeur, de parler sous la colère. Je refuse toute discussion jusqu'à ce que je sois plus calme et plus lucide pour m'exprimer clairement et surtout pour que l'autre comprenne mon message.

 

Cependant, quand vous savez que malgré tout vous allez dérailler, vous pouvez écrire un message, un e-mail ou une lettre, toujours après vous être calmée bien sûr. C’est la solution en cas de choc extrême ou quand vous êtes profondément désolés et que vous savez que face à l'autre vous ne pourrez jamais exprimer tout le fond de votre pensée. L'avantage quand vous écrivez est que vous pouvez vous relire, effacer, corriger, reformuler,... J’y travaille moi même encore mais la notion de patience m'aide beaucoup ! Essayer, ça peut vous sauver la vie ou au moins une relation.

 

>>> A lire Pour le meilleur et pour le pire! Vraiment?

 

Pour l’enfant, crier et frapper ne sont pas toujours les meilleures manières de lui faire comprendre les choses. Souvent se mettre à sa hauteur (se baisser pour le regarder dans les yeux), lui parler calmement et l'écouter produisent de bien meilleurs résultats et surtout ça le marque! Si vous criez et frappez pour tout et rien il grandira avec l'idée que ce sont là les seuls moyens de résoudre un problème et à la longue il sera complètement insensible à vos colères. Cela vaut pour les parents comme pour tous les éducateurs.

 

>>> A lire Baisse de rentabilité scolaire: et si ce n'était pas que de la paresse?

 

Mais entre nous, ne vous est-il jamais arrivé de vouloir quelque chose de tout votre coeur, de prier, de tout faire pour l'obtenir, d'y mettre toute votre énergie et de ne pas l'avoir ou de ne pas l'obtenir au moment voulu? Et puis un jour il vous arrive quelque chose de 1000 fois mieux, de complètement inespérée, d'inattendu. Ou de vous rendre compte qu'avoir cette chose de “tellement importante” pour vous à l'époque aurait été une vraie catastrophe aujourd'hui ? “Tout vient à point à qui sait attendre”, prend tout son sens en ce moment. Tout ce que l'on veut n'est pas toujours ce l'on mérite d'avoir mais ça il n'y a que le temps pour nous le faire comprendre.

 

Ne vous est il jamais arrivé d'avoir envie d'applaudir face à une situation en vous disant “merci mon Dieu!”? “Dieu fait votre palabre” comme on le dit couramment et vous même vous trouvez que c'est trop d'honneur. Ça ne vous est jamais arrivé? En attendant vous avez bien dû patienter un peu, beaucoup, énormément mais c'est enfin arrivé!

 

Que cela soit clair, il n'est point question ici de devenir attentiste ou paresseu(se)x, d'attendre pour attendre, d'être faible et de se laisser faire. Non! Il est question de vous battre pour ce que vous désirez mais si vous ne l'obtenez pas d'apprendre à patienter pour avoir mieux. Si vous avez essayer toutes les méthodes sans résultats, essayer aussi le pouvoir de la patience et vous verrez.

 

>>> A lire Tu es fort(e) toi....

 

Avant de savoir manger correctement combien de vêtements, de chaises, de tables, de lieux mes enfants ont saccagé (et saccagent toujours), combien de tenues et de murs colorés par la peinture ou le crayon, le feutre ou le bic? Malgré toute mon impatience chacun évoluera à son rythme et en fonction de ses habiletés. Mon rôle à moi est de leur apprendre à toujours faire de leur mieux. N'empêche que ça a le don de me rendre dingue sur le moment...

 

Je dirai pour finir que la patience, quand elle est nécessaire, est un chemin pavé d'or ! Pour ma part je m'efforce d'être moins impatiente et ce chemin que je découvre vaut souvent de l'or et même plus effectivement…

 

Tim, une impatiente en trantransition... Clin d'œil

 


17/02/2017
19 Poster un commentaire

30 ans!

 IMG_20161222_012146_378.JPG

                                Et de 30! 

 

J'ai eu 30 ans le 18 Décembre 2016 ! J'ai donc 30 ans et pourtant je ne me sens pas vieille… au contraire. Pendant mes premières décennies de vie, je voyais la trentaine comme le début de la fin. Quand mes soeurs ont eu 30 ans je me disais que j'avais encore beaucoup le temps avant d'atteindre ce point de non retour. Elles ont actuellement la quarantaine et plus et elles sont splendides, c'est moi qui me bats pour atts.

 

30 ans donc d'apprentissages, de joies, d'épreuves, d'aventures nouvelles, de surprises, d’extases, d'illusions, de désillusions mais surtout d'optimisme et de positivisme. Cet optimiste qui m’habite, qui m’anime et qui ressemble parfois pour certains à de l'inconscience. Et pourtant... En 30 ans j'ai appris à être une optimiste réaliste! C'est du jonglage émotionnel mais c'est possible.

 

>>> A lire Et si j'essayais?

 

En 30 ans j'ai reçu assez d'amour pour vivre plus de 100 ans et c'est une chance incommensurable que je mesure tous les jours. Je suis la benjamine d'une grande famille et c'est bon! Mon Dieu que c'est bon! 30 ans et je me découvre des passions comme le coaching et l'écriture. C'est donc un début et non une fin!

 

30 ans c'est le top finalement, les enfantillages des premières années sont passés (ou presque), l'insouciance et l'inconscience de l'adolescence aussi (ou presque). C'est un début de maturité et un soupçon de sagesse alliés à l'assurance que procurent les expériences et les connaissances acquises. En général on est mieux nanti que durant les premières décennies ou en tout cas on sait ce qu'on veut et surtout ce qu'on ne veut plus. A 30 ans on garde encore certaines illusions mais on mesure mieux les conséquences de nos actes.

 

 

>>> A lire Tu es fort(e) toi....

 

En 30 ans j'ai appris:

  • Que j'aime le chocolat et que c'est un problème.

  • Que régler mon réveil et vouloir dormir “juste un peu plus” au-lieu de me lever quand il sonne n'est pas une bonne idée.

  • Qu'écouter pour comprendre et non pour répondre est très instructif.

  • Qu'il n'y a rien de mieux que de garder l'esprit ouvert mais en ne trahissant pas ses valeurs.

  • Que l'impatience ne fait pas avancer les choses plus vite.

  • Que je prends du poids quand je suis stressée. Oui! rappelez vous que j'aime le chocolat et c'est mon meilleur allié anti déprime (pour le meilleur et le pire).

  • Que j'aime cuisiner mais que ça doit rester un plaisir et non une obligation.

  • Qu'il faut faire des choix réfléchis mais qu'il faut surtout les assumer.

  • Que je dois me calmer avant de répondre quand je suis en colère pour augmenter mon espérance de vie.

  • Que la gratitude est gratifiante.

  • Que donner réjouit l'âme et l'esprit.

  • Qu’être une personne entière c'est être une personne hypersensible. Je ne le vois plus comme un défaut mais c'est émotionnellement épuisant parfois.

  • Que rien ne vaut l'expérience personnelle pour comprendre une situation.

  • Qu'avoir plus mal pour le problème que rencontre une personne qu'elle même n'est pas viable.

  • Qu'il est possible de me prendre une fois, peut être même deux fois pour une conne mais jamais trois fois.

  • Qu’avoir la foi élève l'esprit et l'âme et que prier est mon ultime thérapie.

  • Que souhaiter aux autres le meilleur me rempli de joie et d'ondes positives.

  • Que je semble forte mais que je peux m'autoriser à ne pas l'être parfois.

  • Que face à l'injustice et la barbarie le silence n'est pas une option.

  • Qu'être mariée implique des compromis raisonnables mais que la base reste le respect mutuel et l'amour.

  • Qu'être mère est une chance et une expérience unique, une douce et joyeuse folie, un c'est un engagement à vie.

  • Que j'aime les voyages et les découvertes.

  • Que ma vérité n'est pas universelle et n'est pas forcément vraie pour tout le monde.

  • Que la gymnastique et les contorsions intellectuelles  qu'impliquent la duplicité et la trahison sont des sports extrêmes qui ne sont pas à ma hauteur.

  • Que j'ai terriblement peur de la honte et que je fais tout pour l'éviter.

  • Qu'il ne faut pas juger sans connaître la personne ou la situation dans son ensemble. Voire au delà des apparences est une qualité à cultiver.

  • Que le deuil est une épreuve unique d'une violence inouïe.

  • Que rester polie et respectueuse ouvre bien des portes.

  • Que je peux  être franche en restant diplomate même si c'est dur.

  • Que l'intelligence et la fermeté contrairement à la violence conduisent à des solutions durables.  

  • Que la l'amour peut faire mal mais que ce n'en est absolument pas le but et qu'il ne faut jamais oublier de s'aimer et se respecter sois-même avant tout.

  • Qu'il est impératif de se faire mériter parce que je le rappelle “on vous achète au prix auquel vous vous vendez”.

  • Que le travail bien fait paye toujours.

  • Que l'amitié quand elle est sincère est magnifique.

  • Que la distance n'empêche pas de penser aux siens et n'empêche pas la connexion des esprits.

  • Que je ne suis pas parfaite et que je ne peux pas l'être.

  • Que le sport est un antidépresseur surtout quand il est rythmé par de la musique.

  • Qu'on ne peut pas plaire à tout le monde et que ça n'a jamais été un but pour moi.

  • Que la vie peut basculer à tout moment sans préavis.

  • Que l'humilité est une qualité à cultiver sans relâche.

  • Qu'il faut dire aux gens que l'on aime qu'on les aime avant qu'il ne soit trop tard.

  • Que la fae est sacrée et que son unité n'a pas de prix!

  • Que tout n'est pas rose dans la vie mais que le rose pâle n'est pas mal même si le rose fushia est plus engageant. Tout dépend surtout de comment nous voyons les choses.

  • Qu’il est possible d'avoir de la chance mais que tout dépend de ce qu'on en fait.

 

>>> A lire Personne entière : tout ou rien!

 

J'ai 30 ans et j'ai appris pas mal de choses finalement  en étant fille, soeur, tante, amie, belle soeur, collègue, épouse et mère ! Je ne vais donc pas me plaindre de prendre de l'âge car j'ai de la chance de pouvoir en prendre. En plus des bénédictions et des cadeaux pour cette nouvelle année de vie que j'ai reçu avec grande émotion, je ne peux espérer plus que ces voeux. Je dirai juste donc MERCI à la vie pour ces 30 années! Les épreuves surviendront mais je prie juste pour toujours trouver les solutions à mes problèmes et pouvoir les surmonter avec dignité.

 

J'ai fêté cet anniversaire avec ma famille. J'ai soufflé sur les bougies avec ma maman, c'était la moindre des choses 30 ans après sa délivrance en cette nuit de jeudi à 21h02. Pour moi c'est ça le bonheur alors encore MERCI à la vie! Que Dieu me prête vie et santé auprès de mes proches.


Tim , fraîchement trentenaire et résolument optimiste mais réaliste Clin d'œil !


23/12/2016
15 Poster un commentaire

Personne entière : tout ou rien!

Photo by dreamtime

 

"Toi tu ne sais rien faire doucement, tu fais tout à fond " c'est la principale remarque que me fait ma mère. Il existe autant de caractères que d'individus sur cette planète mais nous avons toujours certains traits de caractère en commun avec les autres. Pour ma part je suis une personne entière. Quand je m'engage à faire quelque chose je le fais à fond ou je ne le fais pas. 

 

Qui sont donc ces personne capables du meilleur comme du pire?:

- Une personne entière s'investit "entièrement" dans toutes ses relations qu'elles soient personnelles, professionnelles, amicales, parentales ou amoureuses. Quand elle aime elle aime vraiment et sincèrement et serait prête à tout pour ceux qu'elle a choisi d'aimer. 

 

- Elle est souvent naïve et pense que tout le monde est comme elle. Du coup son éveil et son réveil sur le comportement des autres est d'autant plus douloureux quand elle est déçue. 

 

- Elle croit aux autres jusqu'à preuve du contraire. "Pourquoi lui dire quelque chose si c'est pour lui mentir? " c'est la question qu'elle se pose. Elle fait confiance jusqu'à preuve du contraire. Quelque soit la personne qui rentre dans sa vie elle lui donne toujours une première chance.

 

- C'est une personne gaie, parfois drôle parfois réservée aux premiers abord, sympathique et ouverte d'esprit quand on la connaît mieux. Elle a des principes mais accepte et comprend la différence des autres. Les autres viennent facilement vers elle et ne peuvent s'en défaire facilement car elle est attachante et surtout parce qu'elle fera de vos joies et peines les siennes. 

 

- Elle est autant ou sinon plus heureuse qu'eux des bonheurs de ses proches et anéantie face aux malheurs qui les frappent. Si vous lui racontez votre problème elle cherchera avec ou sans vous toutes les solutions pour vous aider à vous en sortir. Capable de vous écouter et de vous soutenir quelques que soit l'heure, le moment et malgré ses propres problèmes. A lire Prenez soin de votre corps pour que votre âme ait envie d'y rester!

 

- La personne entière, au delà des apparences, est un être très sensible  sous son air parfois désinvolte . Normal, elle prend tout à coeur. Elle s'investit émotionnellement dans tout et c'est un dur labeur. 

 

- Quand elle commence quelque chose, que ce soit une relation  (amicale, amoureuse), une activité professionnelle, si elle s'engage ce n'est jamais à moitié. Elle se donne corps et âme. Elle aime sans réserve aucune, sincèrement et inconditionnellement.

 

La personne entière a son entièreté comme qualité mais aussi comme défaut. En effet elle fait tout à fond que ce soit licite ou illicite. 

 

- Si par exemple elle décide de boire, de fumer, de se droguer, d'escroquer ou de commettre un délit elle le fera avec tout autant d'engagement et de ferveur.

 

- Entre boire un verre de vin et boire toute la bouteille et préférera la dernière option, quitte à boire, autant le faire sérieusement et franchement. Si elle décide de détourner de l'argent d'autrui elle le fera pour que toute sa descendance soit à l'abri du besoin. Tout ou rien! 

 

- Quand elle croit en une cause, juste ou pas, elle s'investit à fond. Ce sont de dangereux candidats pour les sectes, les réseaux mafieux, intégristes et assimilés. 

 

- Le dicton "trop bon , trop con" est pour l'entière. Mais il ne faut jamais au grand jamais prendre son engagement ou son amour pour de la sottise et vouloir profiter de sa naïveté. Elle prend du temps pour reconnaître les profiteurs mais dès qu'elle se rend compte qu'elle est exploitée vous êtes foutus. Elle est déçue mais sa peine n'est rien face à ce qu'elle vous fera ressentir. 

 

- Le principal problème avec la personne entière est qu'il ne faut pas la décevoir. La déception, la trahison, l'anéantissent. Elle vit toutes ses émotions à fond et donc ses peines aussi.  A lire Déprimé(e) toi? ça n'arrive pas aux africain(e)s...

 

- Il est difficile de regagner sa confiance. Elle pardonne souvent mais quand son point de rupture est atteint plus rien ne peux lui faire changer d'avis. Quand elle vous quitte son absence est assourdissante. 

 

- Si malgré sa grande générosité de coeur et d'esprit, vous avez réussie à la décevoir BRAVO! Maintenant il faudra assumer les conséquences parce que vous ne la reconnaîtrez plus. L'entière à la fabuleuse capacité de vous oublier comme elle vous à connu.

 

- Après sa profonde déception elle fera le point de votre relation (amicale, amoureuse, professionnelle, etc.) et en tirera les leçons. Au début elle jurera de ne plus se faire avoir et de changer mais elle est telle et refera encore confiance à quelqu'un d'autre. Avec le temps elle saura reconnaître les signes avant coureurs des profiteurs et des personnes nuisibles pour elle. A lire Vivre mieux? Libérez vous des personnes toxiques!

 

- Vous l'avez eu soit! Encore une fois, soit! OK! Elle est capable, dès qu'elle le décide enfin, de vous supprimer de son champs d'activité et de vision. Du coup pour elle vous n'existez plus, au point que si des mois ou des années plus tard, quelqu'un lui reparle de vous, elle aura du mal à se souvenir de vous. Elle vous a enterré et à déjà fait vos funérailles depuis longtemps dans son esprit, vous ressusciter est donc une tâche laborieuse pour elle.

 

- Sa disparition brutale de votre vie n'est pas un acte méchant, elle ne vous veut pas de mal et ne vous souhaite rien de grave. C'est juste une mesure de survie. Une suppression automatique pour rester saint d'esprit. L'entière passe juste à autre chose. Elle fait un nettoyage dans son esprit pour laisser la place à ceux et celles qui la mérite.

 

- Vous êtes surpris par son revirement mais c'est bien elle. L'entière n'est ni bipolaire ni dingue, elle est ENTIÈRE en tout, même dans son oublie. Quand une personne entière est dans votre vie sachez la gardez à défaut éviter de la décevoir. 

 

A tous mes confrères et consoeurs dans l'entièreté soyez vous mais rappelez vous que tout le monde ne peut pas être comme vous. Évitez surtout les addictions. N'ayant pas de limite dans nos actions notre stratégie de survie reste l'évitement. Vous savez comme moi que si vous commencez vous êtes perdus donc ne commencez rien de nocifs et de dangereux pour vous et les autres.

 

La vie vous permettra de faire un tri qualitatif dans vos relations. Ne laissez pas la trahison d'une personne vous empêcher d'aimer d'autres. Vous serez déçus, trahis parfois mais continuez d'aimer et de vivre entièrement malgré tout! 

 

Tim

Une entière qui s'assume Rigolant

 


13/07/2016
14 Poster un commentaire

1 an de blogging!!!

Photo by Deliciously Fit 

 

Le 24 Juin 2015 je lançais ce blog en publiant mon premier article L'expatriation, un choix de vie .... ou pas?. Le 22 Juin 2015 après des mois de réflexion et la motivation de mes nièces, j'ai pu trouver et suivre à Ouagadougou, une journée de formation sur les réseaux sociaux et le blogging. A la fin de cette riche journée, les formateurs nous ont fait ouvrir nos blogs et j'ai rédigé d'un trait ce tout premier article. Les deux jours avant le lancement m'ont permis de le corriger et de paramétrer le blog. 

1 an déjà! 

 

Mon but était de maintenir une activité intellectuelle. Comme je le dis "connaître les prix des tomates, des couches ou des papayes sur le marché local c'est super, mais maintenir le niveau intellectuel de mon Bac+5 c'est mieux". Et voilà pourquoi: 

- Mon premier objectif était de garder une trace écrite de nos voyages et expériences diverses dans tous ces pays pour mes enfants. Ils sont petits et ne se souviendront pas de ces moments, pourtant si précieux De 3 à 5, 1 an d'aventure gémellaire! et Bébé dévient grand - frère ou grande soeur, le rôle des parents.

- Mon second objectif était de parler de l'expatriation d'une africaine en Afrique. Avant chaque départ pour un nouveau pays je fais des recherches sur le net et tout ce que je trouve ce sont des blogs ou des commentaires d'occidentaux en Afrique. C'est très bien, mais souvent ça ne me dit pas ce que je cherche vraiment.

 

Je veux savoir moi, quoi prendre pendant le voyage pour mes enfants Un voyage, 3 enfants, 12h de vol... puis Madagascar!, comment trouver de la farine de maïs, du gombos ou de la banane plantain, comment gérer la popote Parlons popote, parlons bien! ou encore 6 étapes et quelques conseils pour recruter une nounou et Ça déménage! 10 conseils pour faciliter votre déménagement. Bref des préoccupations du quotidien, des questions que je me pose parce que outre l'expatriation, la vie d'une femme est une vraie aventure! 

 

J'ai voulu aidé les personnes expatriées dans ma situation et aussi toutes les autres que mes articles touchent par la même occasion. Vous faire connaître les pays que je traverse, leurs particularités, leurs mets et leurs richesses ça me passionne. A voir dans Madagascar en fruits et légumes! et Salade de fruits...jolie jolie jolie!

 

J'ai aussi parlé de mes humeurs du moment, des événements au Burkina dans Burkinabè. Mais dans tous mes récits vous avez pu ressentir l'immensité de l'amour que j'ai pour ma famille comme dans Mon père, mon héros! et Baisse de rentabilité scolaire: et si ce n'était pas que de la paresse? et dans bien d'autres articles. Je crois aux valeurs familiales et j'y tiens énormément. Mais surtout j'apprends tous les jours qu'il est important de vivre le présent, d'aimer intensément et de dire aux gens qu'on aime qu'on les aime car tout peu basculer du jour au lendemain. 

 

Photo by cybercartes

 

A l'instant où j'écris le blog a reçu 16070 visites au total,  mes 41 articles ont été lu de manière cumulée  16070 fois et je n'en reviens pas. MERCI!!!! 16070 MERCI!!! J'aime lire mais j'ignorais que je pouvais écrire autant et surtout que ça plairait. 

 

Merci à tous mes 180 membres abonnés au blog et à tous ceux qui me lisent en tant que visiteurs. Aux premiers comme au dernier lecteur, à chacun de mes frères et soeurs à Mame et Clarisse que je connais, Mayi, Mine, Franky, Nac et tous les autres sans exception MERCI pour votre réactivité et vos commentaires toujours enrichissants et motivants. En espérant vous rencontrer un de ces jours. Merci à mes amis et managers auto proclamés  et bénévoles de l'ombre Allassane, Arno et Balkissa et à mon grand beau frère Rémi et Yves pour la motivation!  Clin d'œil

 

L'article le plus lu est Cubes, tablettes et boules aromatiques au naturel! mais d'autres comme :

Déprimé(e) toi? ça n'arrive pas aux africain(e)s...

Musulmane toi? on dirait pas...

Exotiquement votre!

Dakar, Kampala, Libreville puis Antananarivo! 11 ans loin de chez moi...

A la découverte d'Antananarivo!

Madame, qu'est ce qu'on prépare aujourd'hui? et beaucoup d'autres cités plus haut ont plu. J'écris toujours sur ce que je connais ou que je maîtrise avec le plus de sincérité possible. Je me suis assignée une régularité dans mes écritures mais honnêtement quand je n'ai rien de concret à dire et bien je m'abstiens d'écrire, c'est mieux pour tout le monde. 

 

En Avril 2016 j'ai été retenu par le concours Mondoblog du clubs atelier des médias de RFI. Je suis donc mondoblogeuse sur Timworld.mondobog.org. Je collabore maintenant depuis Juin 2016 avec Afrique Planète  et   Kibarya , des sites d'actualité et d'information en ligne. MERCI POUR LA CONFIANCE!  

 

J'ai énormément appris de vous tous et surtout sur moi même pendant cette année. J'ai revu mon orientation professionnelle. Le Marketing est ma profession et mon autre passion est le Développement personnel, je prends des cours depuis Avril 2016 pour devenir Coach en Développement personnel. Amener les autres à atteindre leurs objectifs, à avoir confiance en eux et à révéler leur potentiel , voilà ce qui me motive. Donc Soyez des mines!

 

Vous verrez que de nouvelles rubriques ont été ajouté au blog que je travaille à améliorer au quotidien. Il n'est pas parfait et ne le sera sûrement jamais, mais il est sincère et fais avec amour. Je vous invite à lire ou à relire les 41 articles à  votre entière disposition.

 

A ma famille, mon époux, mes enfants et mes amis  pour l'inspiration permanente et la motivation. A tous les membres et visiteurs, ce blog c'est chez vous et vous y serez toujours les bienvenus!

 

A bientôt pour de nouvelles aventures Clin d'œil

 

Avec toute ma reconnaissance je vous dis: INFINIMENT MERCI!!!!! EmbarrasséSourire

 

 

Tim

 

 

 

 

 

 

 


24/06/2016
17 Poster un commentaire